Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Articuler l’ethnicité et la race avec le religieux : dans l’ombre des rapports sociaux, des marques et des liens.

19 novembre 2021 – – 14 h 30 min 16 h 00 min

La 2e session 2021 du séminaire Migrations et Altérités de l’Urmis-Nice se tiendra  le vendredi 19 novembre entre 14h30 et 16h en webinaire

Lien zoom : https://univ-cotedazur.zoom.us/j/83259918378?pwd=RmNOc0ZydnBNMEJLZXdVdGxPTUNTQT09

Nous aurons le plaisir d’écouter Simona Tersigni, Claire Vincent-Mory et Marie-Claire Willems, autour d’une intervention intitulée : Articuler l’ethnicité et la race avec le religieux: dans l’ombre des rapports sociaux, des marques et des liens. et qui revient sur leur dernier livre sorti en 2019, Appartenances in-désirables. Le religieux au prisme de l’ethnicisation et de la racisation : https://www.editionspetra.fr/livres/appartenances-desirables-le-religieux-au-prisme-de-lethnicisation-et-de-la-racisation

Nous aurons aussi comme discutante Rania Hanafi. 

Nous prévoyons une intervention dynamique en plusieurs parties, ce qui permettra des questions et une discussion avec l’audience. 

Au plaisir de vous retrouver à cette occasion,

Sarah Boisson et Yvan Gastaut


Résumé de la communication

La pertinence d’embrasser ensemble les dynamiques relatives à l’ethnicisation, à la racisation au religieux ne va pas de soi. Chacun de ces processus est étudié par des champs de recherche singuliers. Ces derniers ne forment toutefois pas des scènes vierges qui auraient connu une paisible évolution, puis auraient été conduites à s’enchevêtrer avec les autres. Chacun d’eux est saturé de références historiques et nationales superposées. Espace politique et espace scientifique s’en saisissent, font circuler leurs significations et leurs usages, en les entremêlant au passage avec d’autres concepts proches. L’ambition de cet ouvrage collectif repose sur une volonté de réflexion collective respectueuse de différentes postures sur la fabrique de l’articulation entre trois processus distincts mais associés, que sont les processus de confessionnalisation, d’ethnicisation et de racisation. 

À de nombreux égards, des données de type religieux, racial et ethnique réussissent à s’imbriquer en partageant des espaces communs de tension et d’asymétrie ou, au contraire, en produisant leur mise en silence. En affrontant de face l’enjeu politique inhérent à l’interrelation entre les trois dimensions, cette étude collective décrit comment les trois dimensions du religieux, de l’ethnicisation et de la racisation se construisent « avec » mais aussi « sans », comment elles s’incluent et s’excluent, comment elles s’intègrent et s’incorporent, se rejettent ou s’amalgament. 

Cette publication accorde une place privilégiée aux ethnographies, aux situations, aux expériences des acteur.rice.s, tout en apportant la diversité disciplinaire qui, seule, permet des analyses croisées sur les processus qui nous intéressent ici.

Après avoir situé les enjeux théoriques  de cet ouvrage (introduction et premier chapitre), notre communication se centrera sur l’apport de Marie-Claire Willems dans le dernier chapitre de l’ouvrage (Cesser d’être musulma.e.s. Décompositions et recompositions en jeu).