Membres associé-e-s à l'Urmis

Emmanuelle Hellio

Emmanuelle Hellio est docteure en sociologie.
Mail : manouhellio@hotmail.com

Thématiques de recherche  : Globalisation alimentaire, frontières et utilitarisme migratoire. Sociologie du travail, sociologie rurale, des rapports de sexe et de l’immigration.

Mon CV

ACTIVITÉS ACTUELLES

Mars 2019 – Février 2020 : Post-doctorat à l’Instituto de Investigaciones Sociales de la UNAM, México.

Janvier 2017 – Décembre 2018 : Post-doctorat au LEST et au Mucem financé par le Labexmed, Aix Marseille Université.

Janvier – Octobre 2015 : Assistante de recherche au sein du programme européen TEMPER coordonné en France par l’INED, pour une enquête qualitative auprès de travailleurs saisonniers marocains dans les Bouches-du-Rhône.

Publications

Chapitres d’ouvrage
2016, “They know that you’ll leave, like a dog moving on to the next bin” : Undocumented male and seasonal contracted female workers in agricultural labour market of Huelva, Spain, in Migration and agriculture: mobility and change in the mediterranean area, Alessandra Corrado, Carlos de Castro, Domenico Perrotta, Routledge, pp 198-215, ISBN 1138962236.

2013. “We do not have women in boxes” : Channeling Seasonal Mobility of Female Farmworkers Between Morocco and Andalusia, in Seasonal Workers in Mediterranean Agriculture. The Social Cost of Eating Fresh, ed. Jörg Gertel et Sarah Ruth Sippel, Routledge, pp 141-157, ISBN 1134655509.

Revues à comité de lecture
2019, « Compte rendu de l’ouvrage Nadia Araujo Guimarães, Margaret Maruani et Bila Sorj (dir.), Genre, race, classe : Travailler en France et au Brésil, Paris, L’Harmattan, 2016, 316 p. [Texte intégral]

2017, avec Juana Moreno Nieto, Contrataciones en origen, deslocalización productiva y feminización del trabajo en la fresicultura del norte de Marruecos y el sur de España. Una historia en comúnRevista Navegar. Revista de Estudos de E/Inmigraçao, 5 (3), p. n.c.

2008, « Importer des femmes pour exporter des fraises (Huelva), Études rurales, n 182, p. 185- 200.

Revues sans comité de lecture

2019, Au-delà de la gilettisation des migrations, Carnet hypothèse MucemLab, 20 juin.

2019, De l’émigré-immigré au migrant circulant : du misérabilisme à l’acteur?, Carnet hypothèse MucemLab, 21 mars.

2018, avec Juana Moreno Nieto, Les fruits de la frontièrePlein Droit, 116 (21). Reproduit dans le n°19 de la revue Passerelle, (Dé)passer la frontière / Beyond border, Ritimo, 2019.

2017, avec Juana Moreno Nieto, Las jornaleras de la fresa en Andalucía y Marruecos. Hacia un análisis feminista de la globalización agroalimentariaRevista Soberanía Alimentaria, Biodiversidad y Culturas, n 30, publié le 29 nov 2017. Traduit en catalan dans la revue Directa

2013, Saisonnières à la carte : Flexibilité du travail et canalisation des flux migratoires dans la culture des fraises andalouses, Cahiers de l’Urmis (14).

2013. Futur simple et futur compliqué. Travailleurs étrangers en transit dans la roue saisonnière espagnole, Hommes et migrations (1301), janv-mars.

2008, Des mains délicates pour des fraises amères, Plein Droit, Saisonniers en servage, 78 : 34- 38, oct.

Atlas de Migreurop

2017, avec Thomas Honoré, Co-élaboration de la planche Prendre le libéralisme au mot, dans la 3ème édition de l’Atlas des migrants en Europe, Migreurop dir. Clochard et al. 1 vol. Paris, France : A. Colin : pp 162-163. Traduit en anglais, chez Routledge, « Take liberalism at face value », 2019: pp 150-151.

2012, avec Thomas Honoré, dans la 2ème édition de l’Atlas des migrants en Europe, Migreurop dir. Clochard et al. 1 vol. Paris, France : A. Colin. Traduit en anglais en 2013 chez New Internationalist. Co-élaboration des cartes :

2009, Petits arrangements entre inégaux : la double fonction des accords de réadmission, dans la 1ère édition de l’Atlas des migrants en Europe, Migreurop, dir. Clochard et al. 1 vol. Paris, France : A. Colin : planche 23.

Rapports associatifs

2019, Temporeras marroquíes en la agricultura onubense, condiciones de trabajo y estancia de las trabajadoras contratadas en origen, Rapport pour Women’s Link Worldwide.

2019, Qui sème l’injustice récolte la misère : abus et exploitation des travailleur.se.s étranger-e-s dans l’agriculture, Coordination européenne de la Via Campesina. (English version: Sowing Injustice, Harvesting Despair: Abuse and Exploitation of Foreign Agricultural Workers)

Vulgarisation

2019, avec Thomas Honoré, Focus : De Kaboul à Calais : l’itinéraire d’un migrant, Manuel de 1ère, Géographie, Sciences politiques, Géopolitiques, Belin, pp 112-123.

Articles récents dans la presse 
2018, avec Juana Moreno Nieto, Contrataciones en origen y el monocultivo global de la fresaDiario.es, publié en ligne le 4 juin 2018.
2018, avec Juana Moreno Nieto, Exploitation salariale et sexuelle dans la récolte des fraises en Andalousie : les violences d’une monoculture intensive globalisée, Mediapart, publié en ligne le 3 juillet 2018.

Participation à des projets de recherche

  • Projet TEMPER : Temporary vs Permanent Migration, funded by the European Union’s Seventh Framework Programme.
  • ATRI, Mobil Hom(m)es : Habiter la mobilité en Méditerranée : formes, techniques, usages, normes, conflits, vulnérabilités. TELEMME-Centre N.Elias-LA3M-IDEMEC-LAP- COS-CIRTA-DESMID
  • Projet MIMED (2010-2013) : ANR, Lieux et territoires des migrations en Méditerranée, XIXème – XXIème siècles. Co-organisation de la journée des doctorants Mimed : La mise à l’écart en contexte migratoire, 29 novembre 2012, MMSH d’Aix.
  • Projet MIGRAGRI (2006-2009) : ANR Jeunes chercheurs 2005, Le travail des étrangers dans l’agriculture occidentale : construction européenne et évolution des modèles migratoires, coordonné par Swanie Potot.
  • Membre des réseaux MIGREUROP et AGROMIG

ANIMATION SCIENTIFIQUE

Coordination du séminaire permanent du LEST « Migration & Travail », Collectif MIGTRAV ( Abdelmalik Ahmadouhmad, Driss Belkasmi, Lucio Castracani, Frédéric Décosse, Mustapha El Miri, Emmanuelle Hellio, Taher Labadi, Delphine Mercier, Juana Moreno-Nieto, Elie Perrichon, Martin Pontier, Alessandra Tatic)

Organisation du séminaire international « Migrations et agriculture en méditerranée et au-delà : Travailler, produire et vivre dans un système agroalimentaire globalisé ». 15-17 mars 2018, au Mucem à Marseille et au Mas de granier à Saint Martin de Crau, avec Frédéric Décosse et Juana Moreno Nieto.

Organisation de la journée d’étude Matières Premières, avec Zoé Carle, Elise Olmédo, Juana Moreno Nieto, Farida Souiah, 30 janvier 2019, Labexmed, Iméra. Présentation du livre Frères Migrants par Patrick Chamoiseau

Organisation de la journée d’étude « Frontières et imaginaires migratoires », avec Aurélie Fillod-Chabaud, Emilie Goudal, Elise Olmedo, Juana Moreno, Farida Souiah, 21 mars 2018 au Centre Norbert Elias, Labexmed, Vieille Charité, Marseille,

THESE

Importer des femmes pour exporter des fraises ? Flexibilité du travail, canalisation des flux migratoires et échappatoires dans une monoculture intensive globalisée : le cas des saisonnières marocaines en Andalousie.
DIRECTRICE DE THESE : Jocelyne Streiff-Fénart.

the_se.jpg

Résumé :
A partir du cas des saisonnières marocaines travaillant sous contrat dans l’agriculture intensive, cette thèse explore la manière dont le recrutement se fonde sur leur place dans les rapports de sexe (mères avec enfants en bas âge) et la réduction de leur séjour au travail à des fins de contrôle de la mobilité des étrangers (assignation à circuler). Cette recherche s’intéresse à la manière dont l’utilitarisme migratoire s’appuie sur des rapports matériels de sexe et des représentations de genre, les effets que cela produit en matière d’invisibilisation et de mise à l’écart de ce groupe de travailleuses ainsi qu’en matière de flexibilité dans l’organisation du travail. Elle aborde, dans ce contexte particulier, la manière dont la vie des saisonnières s’articule autour d’une conciliation, parfois impossible à trouver, entre rôle domestique ou familial et salariat saisonnier.

CONFERENCES ET SEMINAIRES

Séminaires

2019. “Utilitarismo migratorio en el sur de Francia: contradicciones y desafios”, 9o Seminario Permanente de Investigación sobre Migración México-Canada-Estados Unidos, IIS-CIESAS, Cd de México, 30 avril.

2017. avec Alain Morice,  » Travailleurs saisonniers étrangers dans l’agriculture européenne ». Séminaire Ruralités contemporaines, 16 nov, EHESS.

2015. « La dimension sexuée du salariat bridé migrant : l’exemple des ramasseuses de fraises marocaines à Huelva (Espagne). » Séminaire Permanent Migration Travail, LEST, 10 février.

2014. « Une féminité productive et canalisable? Assignation à circuler et échappatoires des saisonnières marocaines au sein de la fraisiculture andalouse », Séminaire Comment penser le travail au croisement des catégories, Jeudi 22 mai, CRESSPA, GTM, Paris.

Communications lors de journées d’études ou de conférences

2019, “¿Importar mujeres para exportar fresas? ”, Jornadas de estudio «Recibir las migraciones en México. Políticas, imaginarios, transformaciones del espacio receptor, CEMCA, Cd de México, 29-30 mai.

2019, avec Frédéric Décosse, “Les programmes de migration temporaire vus d’en bas : Migration circulaire ou canalisation utilitariste des mobilités», 6ème Séminaire International : Migrations, Agriculture, Alimentation et développement durable : L’Afrique et l’Europe (et au-delà) face aux nouveaux défis de la mondialisation, Agadir, 21-23 mars.

2019, “From fathers to sons: Border reproduction through generations of Moroccan farmworkers in Southern France”, Rural Workshop International labour migration to rural regions, Scandic Bakklandet Hotel, Trondheim, 13-15 mars.

2018, « Les fruits de la frontière« , Colloque Brassages planétaires, sous la direction de Véronique Mure, Patrick Moquay, Sébastien Thiéry, 1-8 août, Cerisy.

2018, avec Olivier Clochard, Morgane Dujmovic, Nicolas Lambert, « Cartographier les migrations et leur contrôle : présentation du 3ème Atlas de Migreurop », Séminaire Mimed, 20 mars, ESPE.

2018, avec Paloma Moré Corral et Juana Moreno Nieto, « L’imbrication des rapports sociaux dans des études localisées sur le travail et les migrations », Séminaire Migtrav, 12 juin, Lest.

2018. « Class, gender and border : the case of moroccan women farmworkers in Andalusian strawberryculture », Panel Working class labour and gender in North Africa today, WOCMES Séville, 16-20 juillet.

2018. Meeting in conjunction, « Studying workers in the Middle East and North Africa: comparing disciplines and perspectives », WOCMES Séville, 16-20 juillet.

2018. Avec Juana Moreno Nieto, « Travailler, un marché multi-situé », Cycle doctoral Migrations et liens multi-situés, 11 juin, Iméra.

2017, avec Juana Moreno Nieto, ” Cultiver la fraise au nord et au sud du détroit : rapports néocoloniaux, féminisation du travail et des migrations dans les secteurs agro-exportateurs au Maroc et en Espagne “, in Colloque international Genre, sexualité, et culture, « Les enjeux de l’espace public autour de la Méditerranée; Comparaisons Union européenne/Maghreb », Faculté des Lettres et Sciences Humaines Ain Chock. Université Hassan II, Casablanca, 23-24 novembre 2017.

2017, avec Juana Moreno Nieto, ” Le sexe des cultures hors-saison en Méditerranée : rapports néocoloniaux, féminisation du travail et des migrations dans les secteurs agro-exportateurs au Maroc et en Espagne “, in Labexweek, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence, 28-29 juin 2017.

2015. ”Les programmes de migrations temporaires dans l’agriculture intensive vus d’en bas. Migration circulaire ou canalisation utilitariste des mobilités?“ avec Frédéric Décosse, Journée d’étude La circulation et le retour à l’épreuve des contraintes migratoires, 25 septembre, Université Paris-Diderot, URMIS.

2015. ”La dichotomie travail forcé/libre à l’épreuve de deux études de cas : les ouvrières marocaines sous contrat en Espagne et les prostituées nigérianes endettées en France“ avec Prune de Montvalon, Conférence Producing Knowledge on Migration: Methodology, Epistemology, Ethic, 28 mai, MSH Paris Nord.

2015. ” ”The crisis and I, we took the same plane“ : poor working and living conditions of the new agriculture workers in the Bouches-du-RhoÌ‚ne“, International Workshop Migrant workers in the agriculture sector. Trajectories, circularity and rights, a comparative perspective, Madrid 3-4 December.

2012. ” Migrations saisonnières et agriculture intensive “, présenté a la Journée d’Etude IRD Nouvelles migrations, mondialisation et codéveloppement, 17 décembre, Sousse, Tunisie.

2011a. “Migrants circulaires” ou assignés à circuler? La mobilité canalisée des travailleurs étrangers au service de la monoculture de fraise, Conférence internationale Fragmented agricultural productions and circular migrations, 21 juin, Leipzig.

2011b. ” De la migration de travail aÌ€ la traite des eÌ‚tres humains : le travail des étrangers en situation précaire au coeur de la mondialisation “, Journée d’étude d’Esclavage Tolérance Zéro, 14 juin, Cité des associations de Marseille.

2010. ” Circular migration or assignation to circulate : Moroccan women in strawberry harvest (Huelva’s province) “, Workshop on Migrant Legality and Employment in Contemporary Europe organisé par Sébastien Chauvin et Blanca Garcés-Mascareñas , 10 juin, Institute for migration and ethnic studies, Amsterdam.

2009 ” Le projet Aeneas Cartaya : l’immigration jetable comme modèle de code veloppement ? “ Journée d’étude : Précarité de la main-d’oeuvre saisonnière et agriculture industrielle, 28 janvier, Bruxelles, Parlement européen.

ENSEIGNEMENT

Mars 2019 – Mai 2020 : Séminaire « Migraciones y movilidades en el marco del regimen global de fronteras », Programa de Posgrado de la Facultad de Ciencias Politicas de la UNAM, con Bruno Fe Miranda.

2019, Sesión “Jornaleras agrícolas: migración, violencia y desechabilidad” en el marco del curso de verano SUDIMER 2019 “Asilo, políticas migratorias y procesos de violencia”, realizado el 25 de junio en el Instituto de Investigaciones Jurídicas (UNAM)

2016. ”Globalisation agroalimentaire et marché du travail“, Licence 3 Sociologie et Anthropologie de l’Alimentation, à l’ Institut Supérieur du Tourisme de l’Hotêllerie et de l’Alimentation de
l’Université de Toulouse, Laboratoire CERTOP. (4 heures)

2015. ”Les particularités de la monoculture intensive de fraise en Andalousie au regard d’un mode de production et de consommation local, l’AMAP », dans le cadre des journées Paysages et agriculture organisées par le CAUE du Gard, au Lycée agricole de Nîmes Rodilhan. (4 heures)

2012. « La pute et l’ouvrière : contorsions pour déjouer les frontières », Master URMIS, Université de Nice, 09 octobre 2012. (4 heures)

Engagement associatif

Septembre 2015 – Septembre 2016  : Création et coordination d’un catalogue de formation des acteurs de la santé mentale, au sein de l’association inCittà, animation d’un cycle de conférence. Mission d’enquête et de mise en lien auprès des acteurs de l’insertion professionnelle des personnes souffrant de troubles psychiques.
Janvier – Octobre 2015 
Octobre 2011 – Aujourd’hui : Participation à la création et au développement de l’association inCittà composée de professionnels issus de disciplines différentes (sociologues, psychologue, éducateurs spécialisés, cartographes-géographes, urbaniste) cherchant à promouvoir la pluridisciplinarité et l’approche collective dans leur vie professionnelle.
Octobre 2012 : Participation à une mission d’une semaine avec la Confédération paysanne dans l’agriculture d’exportation du Souss marocain sur les questions d’épuisement des ressources naturelles et de conditions de travail des ouvriers agricoles issus de migrations internes.
Juin 2011 : Collaboration au rapport de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme “Main-d’oeuvre importée pour fraises exportées : conditions de travail dans les exploitations de fraise à Huelva (Espagne)”. 
2009-2010 (4 mois) : Stage au sein du Codetras et d’Espace Accueil aux Etrangers. Participation à l’opération Regulomi visant à faire reconnaître le droit au séjour permanent de saisonniers marocains et tunisiens travaillant depuis des dizaines d’années sous contrat OMI dans l’agriculture des Bouches du Rhône.
2007-2008 ( 6 mois ) : Stage Leonardo en partenariat avec la Confédération paysanne, le GISTI et le Sindicato Obrero del Campo. La mission consistait à mener des enquêtes auprès des travailleuses étrangères venues participer à la récolte des fraises dans les serres de Huelva, de faire un état des lieux des conditions d’exploitation dans ce bassin d’agriculture intensive et d’élaborer deux guides juridiques : l’un pour les syndicalistes, l’autre pour les saisonniers afin de promouvoir une meilleure défense des droits de ces ouvriers.

En ligne : exposition photo, articles, carnet de terrain

Portfolio