À la une

Réinvention des traditions – Journée des doctorant·es de l’Urmis

Photo de Florian Villain : Maradona, saint napolitain. Étude de l’apparition d’une tradition dévotionnelle

Mercredi 5 mai 2021 – 9h-17h30 en visioconférence

https://u-paris.zoom.us/j/89466960991?pwd=VERPVWhNeUgwUlVzRmFoRlFuWlBXZz09
ID de réunion : 894 6696 0991
Code secret : 543010

Inscription ici

Programme

  • 9h-9h25 : Introduction de la journée par Christian Rinaudo (Professeur à l’Université Côte d’Azur).

9h30-11h30 PANEL 1 – Réinventer la fête : entre contestations de la tradition et recherche d’authenticité.

Modérateur : Julien Mallet (Chargé de recherche IRD)

  • 9h30-9h35 : Introduction
  • 9h35-9h55 : Federica Moretti : « On fait de la réinvention pour s’approprier une appropriation ». Un regard ethnographique sur carnavals et fêtes indépendants comme performances politico-créatives.
  • 9h55-10h15 : Siméa Lupéron : « Kovid pa ka mofwazé nou an kò vid » : Le « Mas mawon » ou la réinvention des mobilisations en Guadeloupe.
  • 10h20-10h40 : Flora Baudry : À la recherche du carnet perdu : Renaissance d’une fête et discours autour des textes « originaux » à Gorgor, Pérou.
  • 10h40-11h00 : Louis-Benoît Dauphin : La transhumance en Aubrac : recomposition collective des cadres de l’authenticité.
  • 11h00-11h30 : Bilan du modérateur et discussion.

13h00-15h00 PANEL 2 – Forger des appartenances traditionnelles : entre logiques institutionnelles et communalisation.

Modérateur : Grégoire Schlemmer (Chargé de recherche IRD)

  • 13h00-13h05 : Introduction
  • 13h05-13h25 : Arihana Villamil : Les « traditions » et les conventions artistiques au défi de l’ethnicité : le cas de la musique de gaïta colombienne.
  • 13h25-13h45 : Claire Labbez : « Ethniciser » pour mieux innover : le cas de l’artisanat Wayuu en Colombie.
  • 13h50-14h10 : Hemel Duboisset : Kha b’Nissan : Tradition, appartenance et expression identitaire.
  • 14h10-14h30 : Florian Villain : Maradona, saint napolitain. Étude de l’apparition d’une tradition dévotionnelle.
  • 14h30-15h00 : Bilan du modérateur et discussion.

15h30-17h05 PANEL 3 – Mobiliser les traditions : usages d’un passé révolutionnaire et de la figure de l’autochtonie

Modératrice : Béatrice de Gasquet (Maîtresse de conférences à l’Université de Paris)

  • 15h30-15h35 : Introduction
  • 15h35-15h55 : Nathalie Portilla : Mobilisation d’un passé révolutionnaire national : le cas d’un syndicat d’enseignant·e·s « en lutte » contre l’État mexicain.
  • 15h55-16h15 : Solène Lange : Une tradition féministe dans les organisations pro-kurdes en France : mythologie des origines et stratégies de distinction.
  • 16h15-16h35 : Ramata N’Diaye : Se réinventer par la mobilisation politique : regards croisés sur les mobilisations des Gando du Nord Bénin et la politisation de l’autochtonie dans le contexte de violences post-électorales au Kenya.
  • 16h35-17h05 : Bilan de la modératrice et discussion

17h05-17h30 – Conclusion : les réinventions en question

Comité d’organisation : Sarah Boisson, Louis-Benoît Dauphin, Simon Frey, Ramata N’Diaye, Solène Lange et Diego Lobo Montoya.

Contact : jddurmis@gmail.com

Pour mémoire : appel à communications.