À la une

Colloque international « Migrations de transit en Afrique »

Affiche du colloqueLe colloque international “Migrations de transit en Afrique. Dynamiques locales et globales, gestion politique et expériences d’acteurs” est organisé du 10 au 12 décembre 2009, à  l’université de Nice Sophia-Antipolis.

Ce colloque, organisé par l’Urmis et par l’Institut français d’Afrique du Sud, vient clôturer un programme de recherches soutenu par l’ANR (MITRANS, 2006-2009) consacré à  l’analyse des circulations qui se développent à  l’intérieur et à  partir du continent africain dans le contexte du durcissement des contrôles des frontières extérieures de l’Europe.

Plaquette Programme

 Plan d’accès : ici. Pôle universitaire Saint-Jean-d’Angély – Amphi 5 – 24 avenue des Diables bleus (Nice Est).

Arrêt du tramway ligne 1 : Saint-Jean-d’Angély


Programme du colloque

Jeudi 10 décembre

 13 h 30 : Accueil des participants.

 14 h : Ouverture du colloque. Allocutions de bienvenue, et présentation du programme Mitrans.

Session 1 – Les migrations de transit comme objet de l’action publique

Présidence : Gilles Ivaldi (Urmis, CNRS, Université de Nice Sophia Antipolis)

 14 h 30 : Conférence introductive : Virginie Guiraudon (Centre d’Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales, CNRS, Université Lille 2) : The Mediterranean stops north of the Sahara? Transit countries in the external dimension of EU immigration and asylum policy.

 15 h :

  • Lorenzo Gabrielli (Centre d’étude d’Afrique noire, Institut d’études politiques de Bordeaux) : Le système migratoire euro-africain et l’externalisation du contrôle dans les espaces de transit. L’analyse des interactions comme révélateur des politiques d’immigration européennes.
  • Alain Morice (Urmis, CNRS, Université Paris Diderot) : Politiques extérieures de l’Union Européenne : la ” migration de transit “ dans le dispositif de marchandage d’un ” développement concerté “ .

 16 h : Pause café

 16 h 15 – 18 h 15 :

  • Eleonora Castagnone (University of Milan and International and European Forum of Migration Research, Turin) : Migrations de transit entre le Sénégal et l’Europe : comment les données MAFE peuvent-elles contribuer à  notre compréhension du phénomène ?
  • Aurelia Kazadi Wa Kabwe-Segatti (FMSP, IRD, Univ. of the Witwatersrand) : Regional integration policy and migration reform in SADC countries: An institutional overview of power relations.
  • Véronique Gindrey (FMSP, University of the Witwatersrand, Johannesburg) : Mise en évidence et tentative de mesure des migrations de transit en Afrique australe: exemples du Gauteng et de Maputo.
  • Jane Freedman (Cresppa-GTM, Université de Paris 8) : Analysing the Gendered Insecurities of Migration: A Case Study of Female Sub-Saharan African Migrants in Morocco.

Vendredi 11 décembre

 9 h : Session 1 (suite).

  • Anaik Pian (Urmis / ARS, Université de Bretagne Occidentale) : Le cadre discursif du développement. Des discours et actions politiques concrètes, aux répertoires d’action des associations de refoulés.
  • Pascaline Chappart (Migrinter, Université de Poitiers) : Expulser, faire revenir et fixer. Les enjeux du contrôle des frontières et le jeu des acteurs de ” la chaîne du retour “ au Mali.
  • Débat général sur la session 1.

Session 2 – Trajectoires migrantes et configurations urbaines

Présidence : Antoine Pécoud, (Division of Social Sciences, Research and Policy, Unesco).

 10 h 30 : Conférence introductive : Laurent Fourchard (Centre d’étude d’Afrique noire, FNSP, Institut d’études politiques de Bordeaux) : Migrants, étrangers et indésirables des villes d’Afrique de l’Ouest : origines et classification.

 11 h : Pause café

 11 h 15 : Session 2 (suite).

  • Jocelyne Streiff-Fénart (Urmis, CNRS, Université de Nice Sophia Antipolis) : La fabrique du transit. Contrôle des frontières, évolutions urbaines et trajectoires migrantes à  Nouadhibou (Mauritanie).
  • Mahamet Timéra (Urmis, Université Paris Diderot) : Sénégalais au Maroc et Nigérians au Sénégal. Entre transit, ancrage et redéfinitions identitaires.
  • Emily Pickerill (United States Fulbright Commission) : Les stratégies informelles et entrepreneuriales des migrants sub-sahariens au Maroc.

 12 h 45 – 13 h 45 : Déjeuner

 13 h 45 : Session 2 (suite).

  • Elise Palomares (Université de Rouen) : Migrations africaines et recomposition des clivages raciaux à  Johannesburg : les paramètres d’une énigme.
  • Christine Ludl (FMSP, University of the Witwatersrand, Johannesburg) : Représentation(s) de la mobilité et insertion dans la ville des migrants sénégalais et maliens à  Johannesburg.
  • Patrick Rifoe (Université de Douala) : Migrants, ” petits métiers “ et reconfiguration de l’espace public urbain à  Douala.
  • Amandine Spire (Laboratoire Gecko, Université de Paris Ouest Nanterre) : Les espaces-temps des transits migratoires en Afrique de l’Ouest : transitions de vie et transformations urbaines. Les cas de Lomé (Togo) et Accra (Ghana).

 15 h 45 : Pause café

 16 h : Session 2 (suite).

  • Maud Laëthier (Urmis, IRD) : Le Surinam, passages vers la Guyane. D’un pays à  l’autre dans la circulation migratoire des Haïtiens.
  • Débat général sur la session 2.

Session 3 – Le voyage comme source d’identifications collectives et individuelles nouvelles

Présidence : Karine Delaunay (Urmis, IRD)

 17 h : Conférence introductive : Fariba Adelkah (Centre d’études et de recherches internationales, CNRS, IEP Paris) : Les voyages forment la jeunesse : pour une anthropologie de la mobilité en Iran.

 17 h 30- 18 h : Session 3 (suite).

  • Loren B. Landau and Iriann Haupt (FMSP, University of the Witwatersrand, Johannesburg): Self-Alienation, Transit, and Tactics: Subversive Cosmopolitan Discourses and Practice.

 20 h : Dîner offert aux intervenants.

Samedi 12 décembre

 9 h : Session 3 (suite).

  • Dominique Vidal (Urmis, Université Paris Diderot) : Le mineur mozambicain et l’aventureiro de Maputo. Figures de l’individuation entre le sud du Mozambique et la région de Johannesburg.
  • Catherine Quiminal (Urmis, Université Paris Diderot) : L’Europe ambigà¼e : de quelques répertoires de subjectivation des migrants en attente à  Bamako.
  • Philippe Poutignat (CNRS, Urmis, Université de Nice Sophia Antipolis) : Trajectoires de migrants sub-sahariens : analyse de récits d’expérience à  différentes étapes de leurs parcours vers l’Europe
  • Clara Lecadet (Centre d’Etudes Africaines, EHESS) : Migrants expulsés au Mali : trouver un espace de représentation par le théâtre ?

 11 h : Pause café

  • Julien Brachet (UMR Développement et Sociétés, IRD, Université Paris 1) : Les migrations de transit dans la région d’Agadez (Niger ) : logiques, projets et pratiques d’acteurs.
  • Paolo Gaibazzi (University of Milano-Bicocca) : Home as Transit: Immobility, livelihood strategies and the re-composition of migratory projects in The Gambia.
  • Joris Schapendonk (Department of Human Geography, Radboud University, Nijmegen) : Analyzing migration trajectories of sub-Saharan African migrants from a mobilities perspective.
  • Débat général sur la session 3.

 13 h : Déjeuner

Synthèses, débat et perspectives

 14 h : Synthèse des sessions :

  • Oliver Bakewell (International Migration Institute, University of Oxford – Session 1)
  • Michel Péraldi (Centre Jacques Berque, Rabat – Session 2)
  • Michel Agier (Centre d’études africaines, EHESS – Session 3)

 15 h 30 : Synthèse générale et perspectives :

  • Hein De Haas (International Migration Institute, University of Oxford) : Questioning the transit hypothesis.

 16 h – 17 h : Débat général et perspectives.


 Présentation scientifique (appel à  communications)

Les travaux seront intégralement traduits en anglais et en français.

Le colloque bénéficie de l’aide ou du financement des institutions suivantes :

 Agence nationale de la recherche

 Université de Nice Sophia-Antipolis

 Centre national de la recherche scientifique

 Institut de recherche pour le développement

 Ministère de la culture, Délégation générale à  la langue française et aux langues de France

 Conseil général des Alpes-Maritimes