Autres séminaires

Recherches contemporaines en anthropologie : des circulations en question(s) – 2020-2021 : Glocal (t)race

Séminaire/webinaire coordonné par Maud Laëthier et Julien Mallet. Maintenu pendant le confinement.

Université Paris Diderot, Place Paul Ricœur 75013 Paris
Bâtiment « Olympe-de-Gouges » (plan d’accès)

1er lundi du mois (sauf exception) 14h00-16h00 Salle M19

Damas Porcena, sans titre (détail), 2015.

En visio/webinaire jusqu’à nouvel ordre :
https://u-paris.zoom.us/j/85273500041?pwd=Ynh6MldxaVlCWkhNOE5SZWdSQ1lQdz09
ID de réunion : 852 7350 0041

Ce séminaire entend analyser différentes formes de circulation culturelles, passées et contemporaines, contraintes ou choisies, liées à des savoirs, des technologies de diffusion et/ou des phénomènes de migration.

En reliant entre eux des univers auparavant distants, les circulations participent de la reconstruction des représentations et des imaginaires. Elles contribuent aussi à des reformulations identitaires multiples à diverses échelles (ethniques, régionales, nationales, globales).

À partir de différents objets et « terrains », l’objectif de ce séminaire est de saisir les processus de transformation et de réinvention façonnés par les circulations ainsi que les interactions qui les constituent. Les dynamiques ainsi révélées permettront d’inscrire la réflexion à la fois dans une approche globale de « scènes » et dans une anthropologie historique et politique des formes de mobilités. Une attention particulière sera portée à deux axes de recherche : la production du « local » et les écritures  (au sens large du terme) de soi et de l’autre.

2020-2021 – Glocal (t)race

Cette année, le séminaire propose de s’intéresser à la construction sociale de la notion de « race ». Nous interrogerons cette construction sous l’angle des logiques multiples et mutuelles à partir desquelles elle est mobilisée pour tisser le « local » et du « global ». Si ces termes autorisent une grande variété d’utilisation, qui renvoie à des formes distinctes de représentations socio-spatiales, nous voudrions explorer, les voies concrètes par lesquelles des identités nouvelles collectives, se définissant par leurs capacités à circuler, émergent de processus de réappropriation et de mises en scène de spécificités locales, déclinée comme étant raciale, non-raciale ou « au-delà » de la race. Dans des situations néo-coloniales partagées, nous verrons comment l’investissement dans la notion participe à ce qu’un sentiment national soit dé-sémantisé ou au contraire re-sémantisé en dignité raciale, de « couleur » ou/et « culturelle ». Une attention particulière sera portée aux modèles de circulation des savoirs dans leurs liens à des formes de transmission plus ou moins élargies, où s’expérimentent différentes procédures de légitimation.

À partir de leur analyse nos invités apporteront une contribution qui nous aidera à débattre autour de constructions et circulations issus de contextes d’énonciation (nationaux, culturels, épistémologiques) divers pris dans des espaces géographiques multiples :  Europe, États-Unis, Caraïbes, Afrique et Océan Indien.

Calendrier des séances :

(Pour la formation doctorale uniquement : chaque séance peut être suivie/validée de façon autonome. Pour les M2 : une présence à toutes les séances est obligatoire pour validation)

2 novembre : Introduction par Maud Laëthier (Université de Paris, URMIS, IRD) et Julien Mallet (Université de Paris , URMIS, IRD)

7 décembre : Invitée : Mathilde Perivier (EHESS, IIAC-LAHIC), « Des rapports sociaux de race aux rapports sociaux de classe : pratiques et représentations des bandes à pied à Port-au-Prince (Haïti) au XXe siècle »

4 janvier  : Invitée : Alice Aterianus-owanga (Université de Lausanne, ISSR), « Dialogismes transhistoriques. Pour une anthropologie de la blackness et du hip-hop global »

1er février  : Invitée : Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise, AGORA), « Le commun de la race dans la Negro Anthology de Nancy Cunard »

1er mars : Invité : Mahamet Timera (Université de Paris, URMIS), « Le panthéon des Saints au Sénégal. Entre fabrique du local, autonomie et émancipation culturelles »

22 mars  : Séance spéciale. Journée d’étude « Circulation des idées et constructions nationales des altérités »