Groupe "Discriminations et Racisme" (DisRa)

Présentation du groupe de recherche « Discriminations et Racisme » (DisRa)

Extrait projet quinquennal 2019-2023, présenté à  l’automne 2017

Coordination : Martin Aranguren (CNRS-Paris), Fabrice Dhume (Université Paris Diderot) et Silyane Larcher (CNRS-Paris)

Depuis la fin des années des années 1980, les recherches sur le racisme et les discriminations ont connu un fort développement dans le champ des sciences sociales. L’URMIS, depuis sa constitution en 1994, est un lieu reconnu pour l’expertise de ses chercheur-e-s dans le domaine. Au cours des années précédentes les recherches conduites dans le programme ” Ethnicisation, racisation, processus discriminatoires “ de l’équipe, l’animation d’un réseau de recherche composé de plusieurs chercheur-e-s extérieur-e-s sur le thème des discriminations et du racisme (ReDiRa) ainsi que l’organisation de colloques et de journées scientifiques, alternativement à  l’Université Paris VII/ Paris Diderot et à  l’Université de Nice, centrées sur les questions méthodologiques et épistémologiques soulevées par les travaux sur les discriminations et le racisme ont permis d’approfondir la réflexion sur l’analyse des processus de différenciation et de hiérarchisation sociales à  caractère ethniste ou raciste, l’expérience des minorités discriminées et racisées ou les stratégies d’acteurs et les formes de résistance des populations minoritaires.
Le groupe thématique ” Discriminations et racisme “ s’inscrit pleinement dans la continuité de cette activité collective et a vocation à  réunir dans le prochain contrat les chercheur-e-s (permanent-e-s ou associé-e-s) et docteur-e-s et doctorant-e-s de l’URMIS qui s’inscrivent dans cette thématique en vue de :

  • Produire une connaissance sur les processus sociaux de racisation et de discrimination et les formes de résistance qu’ils suscitent.
  • Produire une connaissance sur les politiques et l’action publiques ou encore l’éducation et la pédagogie face au racisme, aux discriminations et aux processus d’altérisation ethnico-raciale,
  • Approfondir la réflexion sur les cadres théoriques et conceptuels de l’analyse du racisme et des discriminations.
  • Penser l’intrication des rapports de pouvoir et des inégalités fondés sur la ” race “, la religion et le ” sexe “ ou le genre, ainsi que leur historicité en fonction des contextes sociaux et/ou nationaux.
  • Penser la philosophie politique et morale implicite qui confère leur pertinence sociétale aux travaux scientifiques sur les discriminations et évaluer si le langage de la justice distributive, dominant et implicite dans les travaux sur les discriminations aujourd’hui, est adéquat à  la compréhension et à  la critique de toutes les formes de discrimination existantes.
  • Viser l’intégration des méthodes et techniques d’enquête sur le racisme et les discriminations (entretiens, observations, questionnaires, expérimentations, etc.) à  partir d’une réflexion épistémologique et du montage de projets collaboratifs.

Organisations des activités

  • Séminaires internes et externes, journées scientifiques. Ces dernières pourraient ponctuellement, en fonction des thèmes abordés, être organisées en collaboration avec d’autres groupes de recherche du laboratoire, notamment celui sur le genre – qui prévoit un important volet théorique sur l’intersectionnalité -, l’éducation, parmi d’autres exemples.
  • Projets collaboratifs avec des chercheurs étrangers invités
  • Réponses à  des appels de recherche
  • Projet d’un GIS ” Racisme et discriminations “ dont l’URMIS serait le porteur et l’Université Paris Diderot l’établissement support.

Production scientifique

  • Un ouvrage collectif sur le thème du racisme et des discriminations qui capitalise la réflexion de l’URMIS dans ce domaine.
  • Articles et dossiers de revue.