À la une

L’Urmis en lutte : Motion de l’Assemblée générale des membres de l’Urmis

L’Urmis en lutte, Motion de l’Assemblée générale des membres de l’Urmis (UMR 8245 CNRS, UMR 205 IRD, Universités de Paris et Côte d’Azur), 20 janvier 2020

Les membres de l’Urmis réuni.es en Assemblée Générale et représenté.es déclarons notre opposition au projet de réforme des retraites et de la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) qui contribue à la destruction du service public de la recherche et accroît encore la marchandisation de la connaissance et la précarisation des personnels, titulaires ou non, de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR). Nous appelons tous les collègues, personnels, précaires ou titulaires et étudiant.es à se mobiliser selon toutes les modalités possibles :  

  • pratiquer la grève de la recherche : suspendre les activités scientifiques (colloques et journées d’étude, séminaires), suspendre le travail d’expertise et d’évaluation, refuser de siéger dans les différentes instances de l’ESR, refuser d’effectuer un quelconque travail pour les agences de financement, etc. ;
  • se joindre à ou relayer, à l’échelle des départements pédagogiques, la mobilisation sous la forme de différentes actions (report des examens, réunions d’information auprès des étudiant.e.s, rétention des notes, université populaire ou ouverte, etc.) ;
  • soutenir les actions et mouvements des vacataires et non-titulaires et s’engager à ne pas assurer les heures complémentaires d’enseignement par solidarité.

Au sein des universités, nous appelons à soutenir l’action pour organiser la mobilisation inter-laboratoires. Nous appelons au renforcement des actions interprofessionnelles et à la participation aux différentes caisses de grève. Les membres de l’Urmis représentés en AG ont voté à l’unanimité moins trois abstentions.