Membres permanent-e-s de l'Urmis

Delphine Lacombe

Sociologue, chargée de recherche au CNRS

delphine.lacombe@cnrs.fr

Sociologue et politiste, docteure de l’EHESS. Thèse : sociohistoire de l’enjeu public « violences envers les femmes » au Nicaragua (1979-2008). 
Delphine Lacombe mène ses recherches sur le genre des formes du politique en Amérique Centrale à partir de l’analyse socio-historique de l’exercice des violences de genre et de leur problématisation personnelle et politique.

2nd prix de thèse de l’Institut du Genre (2016)

Domaines de recherche :

  • Genre et formes du politique (Amérique Latine)
  • Sociologie de la violence
  • Sociologie de l’expérience démocratique
  • Sociologie des normes
  • Sociologie de l’action publique

Membre du comité de rédaction de la revue Problèmes d’Amérique Latine
Membre du comité de rédaction de la revue Journal des Anthropologues

Membre du comité scientifique de l’Institut du Genre

Co-fondatrice du Labo junior-Cité du genre-USPC « VisaGe » Violences fondées sur le genre. Données, santé, jeux d’échelles en 2017 (Coordination avec Catherine Cavalin et Pauline Delage)

Co-auteure de « GlobalGender – Genre et globalisation » 2013-2016 (secrétariat scientifique du programme ANR coordonné par Ioana Cîrstocea)

PUBLICATIONS

Ouvrages 

Violences envers les femmes, Sociohistoire d’un enjeu public, Nicaragua 1979-2008, Collection Amériques, Presses universitaires de Rennes.
2019 (avec I. Cîrstocea et E. Marteu), The Globalization of Gender. Routledge.
2017 (avec I. Cîrstocea et E. Marteu), La globalisation du genre, mobilisations, cadres d’actions, savoirs, Collection histoire du féminisme, Presses universitaires de Rennes.

Direction de numéros de revues scientifiques

2019, (avec Gilles Bataillon, Benjamin Moallic et Garance Robert) Problèmes d’Amérique Latine : Nicaragua, une crise révolutionnaire, 2019/1, n°112.

2016, (avec Gilles Bataillon et Benjamin Moallic), Problèmes d’Amérique Latine : Amérique Latine, les formes de la Nation. Autour de Daniel Pécaut, n° 101, été.

2012, (avec Julie Devineau) Problèmes d’Amérique Latine, Violences envers les femmes, n  84, printemps.

2011, (avec A. Jarry-Omarova, E. Marteu, B. Frotiée) Cultures et Conflits, Le genre globalisé, cadres d’actions et mobilisations en débats, n  83, automne.

Chapitres dans des ouvrages collectifs

2017, Globalisation du genre et droits humains. La politisation des violences intrafamiliales et sexuelles au Nicaragua (1979-1996), in Cirstocea I., Lacombe D., Marteu E., La globalisation du genre, mobilisations, cadres d’actions, savoirs,Collection histoire du féminisme, Presses universitaires de Rennes (à venir)

2012, Agenda Through Dispute : the Zoilamérica Narvaez – Daniel Ortega Controversy, in Diez J, Franceschet S (dir.) Comparative Public Policy in Latin America, Toronto, University of Toronto Press.

2009, (avec B. Frotiée B et E. Marteu) Genre et expérience démocratique : la dichotomie privé-public en questions, in Muller P, Sénac-Slawinski R (dir.) Genre et action publique : la frontière public-privé en questions. Paris, L’Harmattan.

Articles (revues scientifiques)

2019, « Contre les violences patriarcales : #MeToo et #NiUnaMenos, voix des Amériques  », L’Ordinaire des Amériques [En ligne], URL : http://journals.openedition.org/orda/4921

2019 (avec les membres du laboratoire junior Visage) : « Vivacité des recherches sur les violences fondées sur le genre : la création du laboratoire junior « VisaGe » », Mouvements, 2019/3 (n° 99), p. 67-74. 

2019, « Pas d’émancipation de la femme sans la révolution » : les enjeux de genre de la révolution sandiniste », Ethnologie française, 2019/2 (N° 174), p. 357-371. 

2019, « Le sandinisme appartient au passé ». Entretien avec Madelaine Caracas. Problèmes d’Amérique Latine, 2019/1, n°112, p.47-62

2018, « Le Nicaragua sous la terreur du couple Ortega-Murillo ». Journal des Anthropologues, 2018/3, n°154-155, p.307-323.

2018, « Légiférer sur les « violences de genre » tout en préservant l’ordre patriarcal. L’exemple du Nicaragua (1990-2017) ». Droit et Société, vol n 2, n 99.

2015, (avec E. Marteu) « Une « dépolitisation » de l’action collective des femmes ? Réflexions croisées sur le Nicaragua et la Palestine », L’Homme et la Société, n 198.

2015, « Les violences envers les femmes : un agenda global, Ellipses et désarticulations au Nicaragua », Revue Chimères, n 85.

2014, « El FSLN, “el peor de los escenarios”. Debates de la militancia feminista en el contexto preelectoral nicaragüense (2004-2006) » Trace, Procesos Mexicanos y Centroamericanos, n 66.

2013, « Struggling against the ‘Worst-Case Scenario’ ? Strategic Conflicts and Realignments of the Feminist Movement in the Context of the 2006 Nicaraguan Elections », Bulletin of Latin American Research, vol. 33, issue 3.

2012, Visibilité et occultation des violences masculines envers les femmes au Nicaragua (1979-2006), Problèmes d’Amérique Latine, n 84, Printemps.

2011, Entre survivance des ONG et mise en mouvement : pratiques et débats des féminismes nicaraguayens à l’heure de la globalisation du genre. « Le genre globalisé, cadres d’actions et mobilisations en débats » Cultures et Conflits, n 83, Automne. http://conflits.revues.org/index18175.html

2010, El escándalo Ortega-Narváez o la caducidad del « hombre nuevo » : volver a la controversia. Revista ISTOR, México, CIDE, Janvier. http://www.istor.cide.edu/archivos/num_40/dossier5.pdf

2009, L’affaire Zoilamérica Narváez contre Daniel Ortega ou la caducité de « l’homme nouveau « . Problèmes d’Amérique Latine, N 73, été.

2006, (avec Jarry A, Marteu E, Naji M, Farhan M, et Mann C.), Quelques réflexions sur le rapport de jeunes chercheuses féministes à leur terrain. Terrains et Travaux« Dynamiques du Genre » (Chantiers) n 10. ENS Cachan.

Notices de Dictionnaires

2013, « Violeta Barrios de Chamorro », Le dictionnaire universel des créatrices(Didier, Fouque, Calle-Gruber, Coord.) Paris, Editions des femmes.

2013, « Les Sandinistes », Le dictionnaire universel des créatrices (Didier, Fouque, Calle-Gruber, Coord.) Paris, Editions des femmes.

Recensions et lectures critiques

2015, « Les données trompeuses du Global Gender Gap Report », Lecture critique, Problèmes d’Amérique Latine, n 94, 2015/2.

2014, Marie France Labrecque Féminicides et impunité Le cas de Ciudad Juárez Montréal, Ecosociété, 2012. Problèmes d’Amérique Latine, n 90, 2014/2

2012, Las hijas de Josefa. Nuevas perspectivas sobre el feminismo nicaragüense. Istmo, Revista virtual de estudios literarios y culturales centroamericanos. Lecture critique de González-Rivera V. Women’s Rights and Right Wing Politics in Nicaragua, 1821-1979, Penn State University, 2011

2011, Le sexe de la mondialisation et le genre transnational : deux angles de vue. Revue Française de Science Politiques, 61-5 ; Lecture critique de : Falquet J (et al.) Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail. Presses de Science Po, 2010 et Marques-Pereira B. (et al.) Au-delà et en deçà de l’État. Le genre entre dynamiques transnationales et multi-niveaux. Academia-Bruylant, 2010

Traduction

2011, Problèmes d’Amérique Latine, n  81. Du stigmate à la consigne : une analyse du mouvement GLBT en Equateur, S. Argüello Pazmiño. Traduction de l’espagnol au français

Presse

2017, Théo a bien été violé, Mediapart, 11 février
2014, Les données trompeuses du Global Gender Gap Report, Mediapart, 4 novembre

Principales communications (2016-2017)

2017, « Genre et formes du politique », présentation au séminaire Amérique Latine, Politiques et Sociétés, EHESS, Paris, 3 et 17 mai.

2017, « Impunité masculine et continuités des violences (Nicaragua, Tchad) » Marielle Debos (ISP, Paris Ouest-Nanterre) & Delphine Lacombe (URMIS, EHESS), invitation au séminaire « Ni guerre, ni paix. Violence, droit et politique » organisé par D. Linhardt (CNRS IMM-LIER), C. Moreau de Bellaing (ENS, IMM-LIER) et Alexandre Rios-Bordes (CNRS IMM-LIER), EHESS, Paris, 25 avril.

2017, « Ecrire sur les violence envers les femmes : les enjeux d’une articulation réflexive entre féminisme et enquête sociologique », invitation à la journée d’étude du Master Migrations et Relations Interethniques « Engagement et recherches : La production scientifique comme élément de déconstruction des discours politiques », Université Paris Diderot, Paris, 27 février.

2017, « Genre et référent démocratique au Nicaragua (1979-2016) », invitation au séminaire « La démocratie à l’œuvre. Approches comparatistes, XVIIIe-XXIe siècle » Organisé par A. Enders (université Paris-Sorbonne/Centre d’histoire du XIXe siècle), V. Hébrard (université Paris-1-Panthéon-Sorbonne/Cralmi-UMR 8168 Mondes Américains), C. Thibaud (Université de Nantes/Centre de recherche en histoire internationale et atlantique), G. Verdo (université Paris-1-Panthéon-Sorbonne/Cralmi), D. Vidal (université Paris- Diderot/Urmis), Maison de la recherche, Paris, 22 février.

2016, « Violences envers les femmes, un enjeu public, Nicaragua 1979-2017 », invitation à l’Institut des Hautes Etudes Internationales sur le Développement, Genève, 24 novembre.

2016, « L’internationalisation de la lutte contre les violences envers les femmes, jalons historiques, enjeux politiques », invitation au Colloque international « Genre des violences, violences de genre », Université de Lausanne, Lausanne, 3-4 novembre.

2016, Participation à la table ronde autour du thème « Liberté de l’avortement : une question de droit et de santé publique » et du documentaire « A quiet inquisition » de A.Zeka et H. S. Kahn, avec Ch. Verschuur, J. Heinen, R. Nissim, invitation à l’Institut des Hautes Etudes Internationales sur le Développement, Genève, 23 novembre.

2016, Invitation et participation à la table ronde autour de la publication du numéro de la revue CLIO, Femmes, genre, histoire : « Citoyennetés », n 43/2016, Institut National d’Histoire de l’Art, Paris, 27 septembre.

Voir en ligne : Publications déposées dans HAL-SHS